Archives

Echo des Paroisses de l’Issole – 04/03/2018

EDITO  Quand les chiffres nous parlent et nous engagent…

Comme tous les ans en janvier, le diocèse réunit les bénévoles investis dans la collecte du denier du culte. Ainsi, le bilan de l’année écoulée est présenté aux participants, et la campagne de l’année à venir est proposée : tout cela avec beaucoup de chiffres, pour certains encourageants et prometteurs, pour d’autres, quelque peu inquiétants.

Ces chiffres sont très importants ; car ils nous permettent de dégager des tendances, de nous situer dans la marche et le fonctionnement du diocèse, de nos paroisses, et bien souvent de nous comparer aux autres diocèses de la Province ecclésiastique.

Ces chiffres ont aussi un double visage :

Le visage de l’engagement de votre générosité, de votre charité qui se manifeste étonnement dans votre don au Denier du Culte qui permet à l’Eglise de Fréjus-Toulon d’exercer son ministère en donnant une indemnité salariale à vos prêtres. Ils sont présents dans nos villages et campagnes, ils ont souvent célébré (le baptême, le mariage, les obsèques…) de vos proches ou tout simplement ont été à votre écoute…

Le visage du désengagement pour ce qui touche la foi, la pratique religieuse et à la religion catholique ? Certainement ! Mais pas seulement ça ! Le non renouvellement des membres de nos communautés a  un impact direct sur la décroissance du nombre des donateurs. A ce sujet, si notre engagement est déjà dans ce que je donne, il ne sera pérenne que si je deviens « ambassadeurs du Denier de l’Eglise autour de moi ».

L’Eglise ne pourra jamais exercer sa vocation de manière « efficace » sans votre soutien et votre engament.

Je me permets, à ce sujet, quelques statistiques assez surprenantes.

Le denier du culte, comme chacun le sait, est principalement affecté au traitement des prêtres, mais qui sait aujourd’hui combien de prêtres avons-nous dans notre diocèse ?

Les chiffres nous parlent et motivent notre don et notre

engagement… : En France, il y avait, en 2015, 15000 prêtres avec un âge moyen de 75 ans, il y en aura 6000 en 2020. En revanche cet âge moyen en 2015 pour notre diocèse était de 54 ans.

Père Dieudonné MASSOMA

Echo des Paroisses de l’Issole – 04/03/2018