Archives

Jeudi nous avons célébré la Présentation du Seigneur au Temple, (la chandeleur)

En ce mystère nous contemplions deux évènements, d’une part la purification de la Vierge Marie comme le prescrivait la loi (Exode) et d’autre part la présentation de l’Enfant Jésus au Temple s’offrant en victime pour le salut du monde. À partir de ce jour, Marie ressentira en son coeur une peine, qui comme elle le révélera plus tard à Sainte Brigitte ne la quittera plus sur la Terre. Vois lui dit le vieillard Siméon. Ton Fils qui est là provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division, et toi-même ton coeur sera transpercé par un glaive.

Marie nous donne ainsi l’exemple de son obéissance et de son humilité en accomplissant la loi du Seigneur. Plus, elle devient victime de compassion pour le salut de ses frères. En offrant son enfant au Temple, elle priera à jamais pour notre salut.

Déjà Dieu avait attendu le oui de Marie au jour de l’Annonciation. Au jour de la Présentation, Il veut le consentement de sa Mère. Saint Jérôme nous dit que Marie connaissait parfaitement le sort que l’on réserverait à son Fils. Elle avait lu le prophète Isaïe, elle connaissait les écrits des prophètes. ((Le Messie serait roi, berger et supplicié : «Ils regarderont vers moi. Celui qu’ils auront transpercé, ils se lamenteront sur lui comme on se lamente sur un fils unique. Ils le pleureront comme on pleure un premier-né.» (Za12,1O). Marie connaissait aussi la prophétie de Malachie. « Soudain viendra dans son temple le Seigneur que vous cherchez.»: «Le messager de l’Alliance que vous désirez, voici qu’il vient le Seigneur tout puissant. Qui pourra soutenir sa venue? car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier.» Marie par son consentement sera l’autel sacré sur lequel la divine Victime est offerte et Saint Épiphane en cette occasion n’hésite pas à nommer Marie « prêtre ».

Comme le dit Saint Bernard, la Présentation de Jésus au temple «est le sacrifice du matin. L’immolation de Jésus au calvaire sera le sacrifice du soir.» En prenant l’enfant dans ses mains, Siméon, porte l’enfant à l’image des prêtres, mais c’est lui l’enfant, qui porte le vieillard.

Par amour pour son peuple, Marie élèvera celui que Jean Baptiste appellera plus tard:« l’Agneau de Dieu.» Elle l’élèvera en vue de son offrande pour le rachat des hommes. Aujourd’hui commence ainsi le martyre d’une mère qui durera plus de 33ans. C’est la raison pour laquelle Marie n’intervient pas dans la Passion. Au contraire elle se tait pour accomplir l’offrande faite en ce jour.

Abraham avait offert son fils Isaac, sur le Mont Moriah. Dieu s’était contenté alors de l’offrande de sa foi. Mais cette fois-ci, il n’épargnera pas son Fils. C’est pourquoi la promesse faite à Abraham: «ta descendance sera comme le sable de la mer» s’accomplit d’une façon plus grande encore pour Marie, qui devient par son consentement et son offrande, la Mère de tous les élus.

Saint Thomas d’Aquin nous dit que Jésus veut nous enseigner par ce mystère l’obéissance et l’acceptation de la souffrance. Jésus est racheté par 2 tourterelles et 2 colombes pour 5 siècles d’argent, le montant estimé par la loi juive. Or Jésus rachètera le monde par les 5 plaies de sa passion. À nous désormais d’offrir les très précieux corps sans âme et divinité de N.S Jésus Christ en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.»