Archives

Jeudi 8 novembre : 20h30 groupe de prières et louanges Garéoult.

Du 9 au 10 novembre réunion sur la gouvernance pastorale à la Castille

ATTENTION : MODIFICATION DES HORAIRES DE MESSES POUR LE 10 ET 11 NOVEMBRE

 

Samedi 10 novembre :

Messe à 18h00 à Rocbaron/La Roquebrussanne

Messe à 17h30 Forcalqueiret

Dimanche 11 novembre Messes :

Ste Anastasie 8h45                           Néoules 9h30

Garéoult 10h00                                  Mazaugues 10h45

retrouver l’EPI

Le mot paroisse provient du latin parochia utilisé par les premières communautés chrétiennes pour désigner le territoire d’une cité épiscopale, c’est-à-dire où réside l’évêque. Au Ve siècle, il est déjà très proche de son sens actuel puisqu’il s’applique aux territoires et communautés existant, désormais, en dehors du siège épiscopal.

L’église paroissiale est le lieu de rassemblement de la communauté devant laquelle le pasteur et toute l’assemblée célèbrent le Seigneur à travers différentes cérémonies telles que la messe dominicale.

Comment fonctionne une paroisse ?

À chaque paroisse est affecté, lorsque cela est possible, un prêtre qui porte le titre de curé de la paroisse. Ce nom signifie « chargé du soin des âmes » (du latin : curatus animarum).

Sous l’autorité directe de son évêque, dont il est le délégué, c’est le pasteur de la paroisse.

Un curé peut être, selon la taille ou la population de la paroisse, assisté par un ou plusieurs prêtres appelés vicaires. Sur la Paroisse Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise, il n’y a pas de vicaire.

Le curé travaille en collaboration étroite avec une équipe de laïcs qui constituent, autour de lui, l’Équipe d’Animation Pastorale.

Un curé n’est rien sans la communauté paroissiale à laquelle il appartient. On appelle les paroissiens qui ne sont pas prêtre les fidèles laïcs , ou tout simplement les laïcs .