Archives

Bonnes nouvelles

Messe en direct – Feuille dominicale et chants- 22/11/2020

 

Pour les lectures et les chants de ce Dimanche 22 Novembre cliquer sur le lien ci-dessous.

Cliquez pour télécharger

 

 

Chères paroissiennes, chers paroissiens,
Depuis plusieurs semaines nous sommes sous la contrainte de la pauvreté d’une télémesse augmentée par la boucle téléphonique.
La mauvaise qualité de l’image a pu vous décevoir et vous amenez à suivre la messe sur un autre canal…

(Re)Venez et Voyez par vous-mêmes, vous serez surpris!

Merci de contacter les personnes isolées, ou ne maîtrisant pas internet afin de les aider à participer par la boucle téléphonique à notre messe paroissiale qui fêtera ce dimanche le Christ Roi .
L’originalité de notre télécélébration vient de l’interaction rendue possible par la connexion téléphonique.

Pour rejoindre la boucle téléphonique :

Avec le numéro de téléphone unique le 01 79 72 21 10 et la saisie du code 467952651 (valable tout le mois de novembre), vous entrez dans notre salon d’audio conférence où chacun peut interagir.

Vos témoignages à la fin de la messe nous réjouissent et attestent de la vitalité de notre paroisse en cette période angoissante.
N’hésitez pas à nous contacter pour toute remarque ou suggestion.
Père Gilles GUENERIE

 

EPI précédent

EPI – Echo des Paroisses de l’Issole – 01/10/2020

Messe en direct – Feuille dominicale et chants- 15/11/2020

 

Pour les lectures et les chants de ce Dimanche 15 Novembre cliquer sur le lien ci-dessous.

Cliquez pour télécharger

 

 

Chères paroissiennes, chers paroissiens,

La journée de la Collecte nationale du Secours Catholique qui a lieu aujourd’hui  coïncide avec la 4ème Journée Mondiale des Pauvres, instituée par le pape François. Dans le message qu’il nous adresse à cette occasion le pape nous exhorte notamment « à chercher, avec chaque personne pauvre que vous rencontrez, ce dont elle a vraiment besoin : à ne pas vous arrêter à la première nécessité matérielle, mais à découvrir la bonté qui se cache dans leur cœur, en vous faisant attentifs à leur culture et à leurs façons de s’exprimer, pour pouvoir entamer un véritable dialogue fraternel ».

Au sein de nos paroisses, une attention particulière reste vive pour que notre Église continue à être présente aux plus pauvres. Cette journée reste un appel pour qu’au quotidien de nos vies nous ayons ce souci, même si nous savons que regarder vers le pauvre est toujours difficile. Aujourd’hui avec la pandémie, avec une situation économique délicate et des personnes aux ressources amoindries, comment l’Église va-t-elle être présente ?

Chacun connaît l’importance et le rôle du Secours Catholique, service d’Église, dans la lutte contre la pauvreté. Pour poursuivre sa mission d’aide et d’accompagnement des plus démunis celui-ci a besoin de votre aide.  Alors, merci d’avance pour votre générosité ! Mais en plus de votre générosité, nous avons besoin pour mener à bien notre mission de nouveaux bénévoles. Notre équipe du plateau de l’Issole a vu le départ de plusieurs d’entre eux en raison de déménagements, de santé précaire, d’autres après de nombreuses années de bons et loyaux services ont souhaité faire une pause bien légitime.

Nous ne vous demandons pas d’être parfait(e), mais de témoigner que l’on peut s’aider les uns les autres autour de nos 3 valeurs essentielles qui sont :

CONFIANCE

Attitude qui croit et espère en chaque personne et valorise ses capacités

ENGAGEMENT

Volonté de se mettre au service, de recevoir et de donner, d’agir pour la justice

FRATERNITÉ

Qualité de relation qui manifeste le respect, l’affection, l’entraide et la joie d’être ensemble

Pour vos offrandes vous aurez à votre disposition dans chaque église des enveloppes que vous pouvez retourner par la poste ou si vous préférez déposer à la maison Paroissiale.

N’hésitez pas à en distribuer dans votre entourage.

Pour les personnes qui souhaiteraient nous rejoindre, vous pouvez téléphoner pour obtenir des informations au :

                                                       04 94 04 85 08

Merci d’avance nous savons pouvoir compter sur vous.

Fraternellement.

Jean-Claude LEBRUN

 

EPI précédent

EPI – Echo des Paroisses de l’Issole – 01/10/2020

Messe en direct – St Martin Feuille de chants- 11/11/2020

 

Pour les chants de ce Mercredi  11 Novembre cliquer sur le lien ci-dessous.

Cliquez pour télécharger

 

 

Chères paroissiennes, chers paroissiens,

Les règles sanitaires mises en place nous interdisent la célébration de messes en public. Aussi, nous avons imaginé de poursuivre nos célébrations grâce à la technologie et ainsi maintenir le lien entre nous.

En cette première semaine de confinement, nous avons mis en place la retransmission de la messe en direct sur la chaîne youtube de la paroisse ainsi que par boucle téléphonique.

Peu à peu nous mettons au point les réglages pour que le son soit bon et recherchons des solutions pour améliorer la qualité de l’image bien déficiente aujourd’hui. D’avance merci pour votre patience et indulgence !

Pour suivre la vidéo : vous devez vous connecter sur le site de la paroisse : paroissesissole.org et cliquer sur le lien prévu avec la date du jour : (en semaine, messe tous les jours à 9h00)

 

« Pendant le confinement : messes en direct !… »

 

Pour rejoindre la boucle téléphonique :

Avec le numéro de téléphone unique le 01 79 72 21 10 et la saisie du code 467952651 (valable tout le mois de novembre), vous entrez dans notre salon d’audio conférence où chacun peut interagir. C’est pour cela que nous déplaçons « l’enceinte-micro » afin que tout ce qui se dit soit retransmis.

 

Pour la fête de la saint Martin mercredi 11 novembre, la messe sera retransmise de Forcalqueiret à 10h00.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez des problèmes pour vous connecter ou pour nous faire part de vos remarques ou suggestions.

 

 

EPI précédent

EPI – Echo des Paroisses de l’Issole – 01/10/2020

Messe en direct – Feuille dominicale et chants- 08/11/2020

 

Pour les lectures et les chants de ce Dimanche 8 Novembre cliquer sur le lien ci-dessous.

Cliquez pour télécharger

 

 

Chères paroissiennes, chers paroissiens,

Les règles sanitaires mises en place nous interdisent la célébration de messes en public. Aussi, nous avons imaginé de poursuivre nos célébrations grâce à la technologie et ainsi maintenir le lien entre nous.

En cette première semaine de confinement, nous avons mis en place la retransmission de la messe en direct sur la chaîne youtube de la paroisse ainsi que par boucle téléphonique.

Peu à peu nous mettons au point les réglages pour que le son soit bon et recherchons des solutions pour améliorer la qualité de l’image bien déficiente aujourd’hui. D’avance merci pour votre patience et indulgence !

Pour suivre la vidéo : vous devez vous connecter sur le site de la paroisse : paroissesissole.org et cliquer sur le lien prévu avec la date du jour : (en semaine, messe tous les jours à 9h00)

 

« Pendant le confinement : messes en direct !… »

 

Pour rejoindre la boucle téléphonique :

Avec le numéro de téléphone unique le 01 79 72 21 10 et la saisie du code 467952651 (valable tout le mois de novembre), vous entrez dans notre salon d’audio conférence où chacun peut interagir. C’est pour cela que nous déplaçons « l’enceinte-micro » afin que tout ce qui se dit soit retransmis.

 

Pour la fête de la saint Martin mercredi 11 novembre, la messe sera retransmise de Forcalqueiret à 10h00.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez des problèmes pour vous connecter ou pour nous faire part de vos remarques ou suggestions.

 

 

EPI précédent

EPI – Echo des Paroisses de l’Issole – 01/10/2020

Évangile (Mt 5, 1-12a)

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! »

.

Continuer la lecture

Évangile (Mt 15, 21-28)

En ce temps-là, partant de Génésareth, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! »

Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

Continuer la lecture

Évangile (Mt 14, 22-33)

Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.
La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.
Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer.
En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C’est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier.
Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! » Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. »
Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.
Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! » Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba. Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

Continuer la lecture

Évangile (Mt 14, 13-21)

En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.

Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent :

« L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! »
Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. »

Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Jésus dit : « Apportez-les moi. » Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

Continuer la lecture

Évangile (Mt 13, 44-52)

En ce temps-là, Jésus disait à la foule ces paraboles : « Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau.
Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ. Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines.
Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle. Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.
Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. ».

« Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ». Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »

 

Continuer la lecture

Évangile (Mt 13, 24-43)

En ce temps-là, Jésus proposa cette parabole à la foule : « Le royaume des Cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ.
Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l’ivraie au milieu du blé et s’en alla.
Quand la tige poussa et produisit l’épi, alors l’ivraie apparut aussi. Les serviteurs du maître vinrent lui dire : ‘Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ?’
Il leur dit : ‘C’est un ennemi qui a fait cela.’
Les serviteurs lui disent : ‘Veux-tu donc que nous allions l’enlever ?’ Il répond : ‘Non, en enlevant l’ivraie, vous risquez d’arracher le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d’abord l’ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier.’ »

Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. » Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. » Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole, accomplissant ainsi la parole du prophète : J’ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde . Alors, laissant les foules, il vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. » Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ; ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

Continuer la lecture